Avec son pack sécurité M123, DEKRA est la référence pour les acteurs du secteur BTP ; les moyens spécifiques dédiés permettent de proposer à nos clients un savoir-faire reconnu et des prestations complémentaires pour renforcer la sécurité. Plus d'une centaine de nos spécialistes interviennent sur 4.000 chantiers par an en France.

20.06.2023
Temps de lecture: 1 minute

Rendez-vous avec les experts DEKRA

Vous êtes une entreprise de construction d'infrastructures, de bâtiments ou d'ouvrage d'art ? Les experts DEKRA vous présentent son Pack sécurité M123 pour la stabilisation de vos grues à tour.

 

 

VOIR L'INTEGRALITÉ
du replay du webinaire GAT

 

En tant qu’expert indépendant, DEKRA est aujourd'hui leader dans l'accompagnement des professionnels du BTP, dans la prévention des risques et dans le contrôle de la stabilité des grues à tour.  

Mobiles et rapides à mettre en œuvre, les grues à tour (GAT) sont de plus en plus nombreuses dans les agglomérations où elles sont implantées au plus près des constructions. Utiliser une grue à tour nécessite la mise en application du référentiel et le respect des réglementations afin que la sécurité des personnes et des équipements sur le chantier soit au rendez-vous. 

Au programme du webinaire :

  • Les services DEKRA pour sécuriser vos grues à tour 
  • Les avantages de l'offre sécurité M123
  • Notre accompagnement sur vos missions BTP
  • Questions/ Réponses 
Webinaire sécurisation des grues à tour
Questions / Réponses
Questions / Réponses
Quel référentiel est utilisé pour la vérification des fondations des grues à tour ?

Aujourd’hui les méthodes de calculs couramment utilisés sont les Eurocodes, même si rien n’impose leur usage dans le cadre d’ouvrages de fondation provisoires. Cependant, dans la mesure où les calculs de vent se font maintenant suivant les Eurocodes, il apparait plus cohérent de continuer à utiliser ces normes au moment du calcul des fondations.

Les missions M1,M2 sont-elles obligatoires pour les grues automotrices ou sur chenilles ?

Les missions M1 et M2 ne sont pas obligatoires pour les grues mobiles. Toutefois, l’article 5 de l’Arrêté du 1/03/2004 impose l'examen d’adéquation d’un appareil de levage à son utilisateur. La vérifications des appareils, une fois sur le site d’utilisation, peuvent y être utilisés dans les conditions prévues compte tenu de leurs possibilités (capacité maximale d’utilisations, portée...) de leur implantation et des conditions d’exploitation. L’examen d’adéquation est à la charge du chef d’établissement qui peut éventuellement désigner un spécialiste pour réaliser sous sa responsabilité toute ou une partie de la vérification demandée.

Afin de permettre la réalisation de l’examen de montage et d’installation définie à l’article 5-II, le chef d’établissement doit communiquer à la personne qualifiée chargée de l’examen, les informations nécessaires, notamment les données relatives au sol, à la nature des supports, aux réactions d’appui au sol et, le cas échéant, à la vitesse maximale du vent à prendre en compte sur le site d’utilisation.

De quoi parle la recommandation R495 ?

Elle a pour but l’amélioration des conditions de travail dans les grues à tour :

  •  Accès à la cabine (elle impose la mise en œuvre d’un accès motorisé à la cabine lors d’une ascension supérieure à 30 mètres)
  • Troubles physiologiques liées aux postures de travail, au bruit et aux conditions climatique
  • Communication avec le chantier
  • Évacuation d'urgence