Stanley Robotics est une jeune start-up française qui s’est lancée en 2015. Son objectif est simple : optimiser le stationnement des véhicules sur les parkings grâce à un robot autonome, Stan.

28.01.2020

Si nous n’avons pas (encore ?) de voitures volantes ou d’hoverboard, le futur s’installe néanmoins  petit à petit dans notre quotidien. Pour en savoir plus, allons à la rencontre des petits robots de l’entreprise Stanley Robotics.

La société Stanley Robotics a été fondée par Clément Boussard, Aurélien Cord et Stéphane Evanno en 2015. Inspirée du nom du réalisateur Stanley Kubricks, la société prône une ambition avant-gardiste en proposant une solution automatisée et robotisée aux sociétés ayant besoin d’un système de parking performant.

Mais de quoi s’agit-il ?

L’objectif  de Stanley Robotics est simple : optimiser le stationnement des véhicules sur les parkings grâce à un robot autonome, Stan.

Pour cela, les installations proposées reposent sur deux systèmes : un box où déposer son véhicule ou le récupérer et un robot autonome qui se déplace pour garer les voitures. Un logiciel de gestion coordonne ensuite les robots et les box afin d’assurer l’utilisation la plus pragmatique possible de l’espace. 

Comment ça marche :

  1. Un usager dépose sa voiture dans un box qui lui est réservé, verrouille les portes et garde les clefs de son véhicule.
  2.  Il ne lui reste plus qu’à valider sa réservation et le box met la voiture de l’usager en sécurité le temps que Stan, un petit robot autonome, vienne la prenne en charge.
  3. Le robot vient ensuite récupérer la voiture en la soulevant par les roues arrière et la gare dans une zone sécurisée.
  4. Quand il le désire, l’usager peut récupérer sa voiture à tout moment dans les box de Stanley Robotics, il lui suffit d’enregistrer une plage horaire et une date et le robot Stan lui apportera sa voiture en temps et en heure 

Si le système de Stanley Robotics peut sembler au premier abord relever du gadget, il n’en est rien. Les avantages sont, au contraire, multiples pour les infrastructures ayant des parkings conséquents comme les aéroports, les centres commerciaux ou encore les manufactures. Tout d’abord d’un point de vue des utilisateurs, il s’agit d’un confort non négligeable : les arrivées et les départs des automobilistes sont orchestrés et planifiés, ce qui permet aux automobilistes  de ne plus subir ni bouchons ni aller-retours pour trouver une place. Dans un second temps, cela permet de placer tous les véhicules dans des zones sécurisées, les voyageurs n’ont donc plus à craindre une effraction lors de séjours prolongés. 

Mais surtout, et cette partie est très intéressante pour les grandes sociétés, cela permet un gain de place colossal sur les aires de parking puisque les voitures rangées grâce à une intelligence artificielle permettent de faire gagner près de 50 % de places en plus que sur un parking traditionnel ne disposant pas des services de Stanley Robotics. Une aubaine pour bon nombre d’infrastructures dont les parkings sont d’ores et déjà saturés alors que le trafic ne cesse d’augmenter. Cerise sur le gâteau, l’installation du système de Stanley Robotics n’occasionne quasiment aucuns travaux d’aménagement.

Mais qu’en est-il des risques ? La robotisation et l’automatisation ne sont en effet pas sans danger et il est nécessaire de préparer correctement l’installation d’un système tel que celui de Stanley Robotics.  Les robots et les intelligences artificielles ont en effet des difficultés à s’adapter aux aléas qui peuvent surgir lors de leur utilisation quotidienne et peuvent engendrer des situations à risques. Particulièrement divers, ces risques se décomposent en quatre axes :

  • Les risques liés à l’opérationnel qui comprennent les pénétrations dans les zones d’évolution du robot et la neutralisation des protections dans cet espace ;
  • Les risques liés au dysfonctionnement du système robotisé suite à une défaillance, une panne etc. ;
  •  Les risques liés à la conception du système robotisé ou de l’intelligence artificielle avec, par exemple, une conception insuffisante de la zone de circulation des robots ou une formation incomplète des employés travaillant avec ces systèmes ;
  • Les risques liés à une utilisation inappropriée ou inhabituelle, par exemple un oubli d’un usager que ce soit une valise, un chien ou un enfant.

Les conséquences des risques liés aux robots sont également très divers et comprennent la collision, les happements, les heurts,  les coincements sur un obstacle fixé, une émission sonore excessive, une projection d’objets ou de matériaux etc. Il est donc particulièrement nécessaire de procéder à une analyse complète de ces risques pour mettre en place les mesures préventives indispensables à l’utilisation de robots en toute sécurité. 

Dans le cas des robots de Stanley Robotics, une équipe d’experts DEKRA est intervenue dans cet objectif. Menée par Anthony Capodici, responsable d’activité Process support, l’équipe DEKRA a été présente dès la phase d’expérimentation pour apporter son expertise dans le domaine de la prévention à Clément Boussard, Aurélien Cord et Stéphane Evanno et ainsi certifier leurs robots. 

Main dans la main avec Stanley Robotics, une analyse de risques a tout d’abord été menée afin de rendre l’utilisation de Stan parfaitement sûre, tant d’un point de vue des dispositifs que de la fiabilité des technologie ; puis, une assistance technique  a été proposée dans l’objectif de choisir les matériaux les plus fiables afin de sécuriser les zones d’intervention du robot Stan, de mieux former les intervenants et de mieux communiquer sur l’utilisation des robots.

Enfin, des zones protégées ont été mises en place ainsi que des accès restreints, des contrôles de normes (notamment ISO 10218) et des tests qui permettent une utilisation sécurisée des robots. Ainsi préparés et en collaboration avec les process très rodés de Stanley Robotics,  il n’y a plus aucune raison pour que les robots Stan ne puissent remplir leur mission en toute sécurité.

Désormais fort d’une première expérience réussie à l’aéroport Saint-Exupéry à Lyon et d’une maîtrise fiable et sûre de leur système, Stanley Robotics a désormais signé un nouveau contrat, et non des moindres avec l’aéroport londonien de Gatwick. Les futurs voyageurs pourront donc confier leur voiture en toute sécurité aux robots Stan et avoir l’impression, ne serait-ce qu’un peu, d’avoir mis un pied dans le futur.

 

Stanley Robotics

 

Vous souhaitez en savoir plus ?