Le 31 janvier 2019, la gare Montparnasse a vécu une nouvelle panne d’électricité. Quatrième grande panne en l’espace de 18 mois, la gare avait déjà essuyé en juillet 2018 un incendie d’un poste électrique perturbant les lignes pendant une semaine et une panne géante en juillet 2017 qui avait totalement paralysé la gare en pleine période estivale.

20.03.2019

Principal responsable selon Elisabeth Borne, ministre des transports : une défaillance du Réseau de Transport et d’Electricité qui veille sur l’état du réseau électrique et assure l’équilibre entre l’offre et la demande. Responsable de près de 105 660 km de ligne et de 2740 postes électriques, une enquête est actuellement en cours pour connaître les causes de l’incendie. 

Bien que cela semble évident, prendre soin de son réseau électrique est une nécessité. L’exemple de la gare Montparnasse n’est qu’un des nombreux accidents qui émaillent l’histoire des réseaux électriques. 

De la nécessité de prendre soin de son réseau électrique

Qui est concerné ?

Les spécialistes de la construction de lignes ne sont pas les seuls sous-traitants qui doivent soumettre leurs structures de sécurité à des essais. C’est une obligation pour l’ensemble du secteur industriel, de la cantine à la lutte antiparasitaire, en passant par la neutralisation des explosifs et des munitions. Les consultants inspectent également les activités des sociétés travaillant dans le domaine des éoliennes et des navires câbliers. 

L'employeur fait procéder à la vérification des installations électriques lors de leur mise en service et après qu'elles ont subi une modification de structure, en vue de s'assurer qu'elles sont conformes aux prescriptions de sécurité.

Ensuite, périodiquement, l’employeur fait procéder à la vérification des installations électriques afin de s'assurer qu'elles sont maintenues en conformité avec les règles de santé et de sécurité qui leur sont applicables.

Les facteurs d’accident

Les facteurs d’accident électrique peuvent être d’origine matérielle ou humaine.
Le mauvais état du matériel et des isolants détériorés ou coupés peut entraîner un accident électrique.
Le plus souvent, ce sont les comportements humains qui sont à l’origine des accidents électriques par :

  • le non-respect des consignes de sécurité lors d’une intervention sur une installation électrique
  • le non-respect des distances de sécurité par rapport à des éléments sous tension
  • une utilisation inappropriée du matériel électrique
  • une habilitation électrique inadéquate par rapport à l’opération à réaliser

Les textes réglementaires liés au risque électrique

La prévention du risque électrique repose sur des dispositions réglementaires figurant dans le Code du travail. Elle concerne la mise en sécurité des installations et des matériels électriques, et ce dès leur conception. L’objectif est d’éviter tout contact, qu’il soit direct ou indirect, avec des pièces nues sous tension ou mises accidentellement sous tension. En outre, le matériel doit être conforme à la réglementation en vigueur afin de protéger les utilisateurs.

  • L’arrêté du 19 avril 2012 qui définit les normes d’installation auxquelles font référence les articles R. 4215-14 et R. 4215-15 (conformité des installations aux prescriptions du code du travail) ;
  • L’arrêté du 20 avril qui détaille le contenu du dossier technique des installations électriques des bâtiments destinés à recevoir les travailleurs, que le maître d’ouvrage doit établir et remettre à l’employeur conformément à l’article R. 4215-2 du code du travail;
  • L’arrêté du 26 avril 2012 qui définit la norme NF C 18-150 homologuée par décision du 21 décembre 2011 comme la norme dans laquelle figure la définition des opérations sur les installations électriques ou dans leur voisinage ainsi que les modalités recommandées pour leur exécution, visée à l’article R. 4544-3 du code du travail. Nouvelle base de l’habilitation électrique, cette norme est applicable depuis le 6 mai.
  • Coordination en matière de Sécurité et de Protection de la Santé : L 4532-2 et suivants, R 4532-1 à R 4532-98
  • Entreprise intervenante : R 4512-6 à 12
  • Levage de personnes, Autorisations de conduite : L4153-9, et R4412-39 du code du travail
  • Travail en hauteur : R 4534-1 à 6, R 4534-74 à 102
  • Dérogations travaux jeunes moins de 18 ans : L4153-9, D4153-1 et suivants du code du travail
  • Surveillance médicale : arrêté du 11 juillet 1977
  • Information, formation à la sécurité, formation renforcée à la sécurité pour certains risques : L 4141-1 et suivants du Code du Travail, R 4141-1 à R 4141-20
  • Habilitation UTE C18-510 : Habilitation électrique basse tension

Mesures générales de prévention pour assurer la sécurité du personnel

Comme tout risque professionnel, le risque électrique doit faire l’objet d’une évaluation et donner lieu à la mise en place de mesures de prévention adaptées.

Les principaux éléments à prendre en compte dans l’analyse du risque concerné :

  • les caractéristiques de l’installation électrique
  • l’environnement de l’installation
  • le descriptif des tâches à réaliser

Une personne réalisant une opération sur un matériel ou une installation électrique doit être formée et habilitée par son employeur. Différentes mesures de protection doivent être mises en œuvre afin qu’elle puisse travailler en sécurité : signaler le local ou l’opération, isoler l’installation électrique, mettre en place des mesures de protection pour les travaux sur ou au voisinage des installations, vérifier les installations, fournir des équipements de protection individuelle si nécessaire…

Pour toute opération exposant à un risque électrique, des mesures de prévention sont à mettre en œuvre pour supprimer ou réduire les risques électriques.

Les locaux ou emplacements présentant un risque de choc électrique doivent être délimités aux moyens d’obstacles et signalés au moyen d’un panneau d’avertissement réglementaire du danger électrique. L’accès à ces locaux ou emplacements est réservé aux personnes habilitées.

Lors de l'ouverture d'une armoire électrique présentant des pièces nues sous tension accessibles, il faut installer un balisage de sécurité. Ce balisage ne doit pas pouvoir être franchi par inadvertance.

Principaux équipements de protection individuelle contre le risque électrique

Aucun objet ou pendentif conducteur (bijou, montre, chaîne…), pouvant entrer en contact avec des pièces nues sous tension, ne doit être porté lors d’une opération électrique. De même, les vêtements de travail ne doivent pas comporter de pièces conductrices.

  • Casque isolant
  • Casque de protection contre les projections de particules en fusion
  • Protection oculaire et faciale
  • Gants en matériaux isolants
  • Chaussures isolantes
  • Vêtements de protection isolants

Pour en savoir plus, rendez-vous sur notre page installation électrique

Vous souhaitez en savoir plus ?