En décembre 2016 l’Europe a adopté une nouvelle directive sur les plafonds d’émission nationaux des cinq principaux polluants des Etats membres, permettant de réduire de près de 50% d’ici 2030 les effets néfastes sur la santé des citoyens.

Facteurs des pics de pollution

Chaque année en Europe la pollution de l’air cause plus de 450 000 décès. De nouveaux épisodes de pics de pollution font régulièrement la une des journaux en France comme ceux se déroulant à Paris ou dans la Vallée de l’Arve. Trois grands responsables sont désignés : le chauffage au bois, le transport routier et l’industrie. Les conditions météorologiques déterminent ensuite le nombre de pics de pollution, s’aggravant par de fortes chaleurs et/ou des conditions peu dispersives (absence de pluies et de vent).

La directive N°2016/2284

Cette nouvelle directive a pour but d’intensifier les efforts de réduction des émissions de 5 polluants à l’horizon 2030. Les États membres ont jusqu’au 30 juin 2018 pour la transposer dans leur législation nationale. Les 5 polluants concernés sont :

  • les particules fines (de diamètre inférieur à 2,5 micromètres provoquées par la transformation d’énergie par l’industrie, la combustion de bois et l’utilisation d’engrais)
  • le dioxyde de soufre (charbon et fuels…)
  • les oxydes d’azote (véhicules, chauffages et centrales thermiques…)
  • les composés organiques volatils non méthaniques (Industries chimiques, activités solvantées, pots d'échappement, évaporation de réservoirs)
  • l’ammoniac (utilisé pour les engrais et comme réactifs chimiques)

Ces objectifs viennent s’ajouter à ceux définis dans la version révisée en 2012 du protocole de Göteborg qui prévoyait déjà une réduction de ces polluants à l’horizon 2020. Cette directive a pour ambition une baisse significativement plus importante à l’horizon 2030 allant jusqu’à -79% d’émission de dioxyde de soufre ou -49% d’émission de particules fines.
Les États devront préparer un programme national de lutte contre la pollution atmosphérique en incitant par exemple les industries à modifier leur processus de production ou promouvoir l’équipement de filtre à cheminée pour les habitations.
Selon une étude de l’IEEFA 108 centrales à charbon en Europe représentant 18% de la capacité électrique des États membres pourraient fermer leurs portes compte tenu du coût élevé de remise aux normes.

DEKRA, votre partenaire pour le contrôle des rejets atmosphériques


Face à ces problématiques environnementales, DEKRA conseille, contrôle, et assiste les industriels (et collectivités) pour les aider dans la maîtrise des émissions polluantes.

  • DEKRA est agréé par le ministère chargé de l’écologie et du développement durable et accrédité COFRAC pour effectuer des essais réglementaires sur les émissions atmosphériques de tout type et sur toutes les matrices.  
  • DEKRA assure les étalonnages des systèmes d’autosurveillance (selon la norme NF EN 14181), permettant de garantir l’intégrité  des appareils de mesure en continu installés sur les sites de production.
  • DEKRA effectue des études d’impact, en menant des campagnes de surveillance au voisinage des installations. 
  • DEKRA réalise des bilans matières et thermiques dans le cadre de missions de réception et/ou d’amélioration des process.
  • DEKRA assiste et conseille les exploitants face à leurs problématiques d’émission : études qualitatives et/ou quantitatives, études traitement de fumées, études énergétiques

N’hésitez pas à nous contactez via le formulaire ci-dessous.

Vous souhaitez en savoir plus ?