Charlotte OGNO, RMO chez DEKRA, réalise des études techniques pour le complexe hydro-électriquen de la Vallée de la Romanche.

27.01.2020

Pourriez-vous présenter votre parcours professionnel et vos études ?

Titulaire d’un diplôme d’ingénieur de l’ENTPE, spécialité génie civil, j’ai intégré DEKRA,
Norisko à l’époque, lors de mon stage de  2e année d’ingénieur de mise en situation professionnelle. J’ai ensuite été embauchée en 2008 une fois diplômée, en tant qu’ingénieur contrôle technique. En 2016, j’ai eu la chance de pouvoir prendre un poste de Responsable Métier Opérationnel Contrôle Technique. En 2018, j’ai pris une casquette supplémentaire avec la responsabilité de l’équipe de CSPS de mon secteur, à savoir Isère Drôme Ardèche.

 

BARRAGE

Pourriez-vous expliquer en quelques lignes ce qu’est le projet du complexe hydro-électrique de la vallée de la Romanche ?

DEKRA intervient sur le complexe hydro électrique de la Vallée de la Romanche, en Isère, lors d’un projet de remplacement des anciennes installations comportant 6 centrales et 5 barrages. Un projet colossal de 250 millions d’euros.

L’objectif de ce projet de construction, en Isère, et d’augmenter la production hydroélectrique locale. Il est destiné à remplacer la chaîne des usines hydroélectriques anciennes et vétustes. Il comprendra un barrage amont à Livet, une galerie souterraine de 9 km alimentant une centrale hydroélectrique à Gavet. Les travaux ont débuté en 2012 mais suite à un éboulement en 2013, le chantier a été stoppé pendant près de deux ans. Le complexe devrait cependant être mis en service dans les mois à venir.

L’aménagement hydroélectrique de Gavet sera essentiellement composé des ouvrages hydrauliques suivants (de l’amont vers l’aval):

  • un barrage mobile prise d’eau sur la Romanche à Livet
  • une galerie souterraine d’amenée en charge de 9,3 km (rive droite de la Romanche)
  • une cheminée d’équilibre verticale
  • une centrale souterraine en caverne équipée de 2 groupes de 47MW unitaire
  • une galerie de fuite pour restitution des eaux à la Romanche à Gavet
  • un ouvrage aval de restitution à la Romanche.

La centrale de GAVET et ses ouvrages annexes sont construits dans la falaise en dôme rocheux. Dès sa mise en marche le barrage devrait produire 560 millions de kw.

 

Barrage

Quelles sont les particularités d’un chantier hydro électrique ? 

  • Le creusement dans la roche
  • Les difficultés d’accès ou d’évacuation des cavernes 
  • L’absence de cadre réglementaire adapté

Pourriez vous mettre en lumière les différentes difficultés que le chantier dans la vallée de la Romanche soulevait et la façon dont cela a été résolu ?
 

La principale difficulté rencontrée est liée au creusement d’un tunnel gigantesque : une galerie de dix kilomètres qui raccorde le barrage de Livet à la future centrale hydroélectrique de Romanche-Gavet. 

Cela aura nécessité l’excavation de plus de 250 000 mètres cubes. Le creusement de cette impressionnante galerie d’amenée d’eau a été divisé en deux branches : la première galerie de 3,8 kilomètres, en aval et la seconde de 6,2 kilomètres, creusée dans la partie amont.

Les creusements ont été réalisés principalement avec un tunnelier, mais aussi à l’explosif.

Quel fut votre rôle sur le chantier ?

DEKRA travaille sur la phase de test depuis le 1er juillet 2019. En concertation avec EDF, DEKRA a ainsi réalisé un travail important relatif sur deux thèmes en particulier :

  • Les contraintes géotechniques, notamment pour les caractérisations géologiques, les mouvements de roche, infiltrations, comportement sismique ;
  • La sécurité incendie dans les cavernes, et notamment les dégagements, le désenfumage, le système de sécurité incendie.

 

EDF

Vous souhaitez en savoir plus ?