Depuis toujours, le secteur de l’industrie a des difficultés à recruter. Il s’agit d’ailleurs d’une des raisons de la faible croissance actuelle des entreprises de l’industrie. Leurs besoins en personnel compétent et bien formé, comme par exemple, les soudeurs, les cordistes ou les CSPS (coordonnateur en matière de sécurité et de protection de la santé), sont très rarement satisfaits même pour les plus prestigieuses d’entre elles.

29.05.2019

Ce manque de personnel à la fois quantitatif et qualitatif est multifactoriel mais découle aussi d’une carence dans l’image du secteur de l’industrie. En effet, ce secteur souffre d’un problème de réputation qui freine les candidatures : trop difficile, dangereux, faible rémunération etc. Tous ces stéréotypes datés sont autant de bâtons dans les roues pour recruter dans ce secteur.

Fort heureusement, les entreprises du secteur industriel ont bien mieux à proposer à leurs employés. Très attentives aux compétences et à la sécurité de leurs collaborateurs, ces entreprises se dotent bien souvent de programmes et de centres de formation à la pointe pour répondre aux exigences de chacun des métiers qui composent leurs domaines d’activité ; ce qui permet ainsi à leurs employés de faire grandir leurs compétences et de rester en adéquation avec les exigences de leur métier. Un atout clef dans un monde 3.0 où rien ne va jamais assez vite et où tout ne cesse de se transformer.

Mais malgré ces atouts, les besoins en recrutement dans le domaine de l’industrie ne cessent de grimper ; à la fois pour les techniciens mais pas seulement, puisque les entreprises du secteur sont également en recherche d’employés cadres. D’après la note de conjoncture du 2ème trimestre 2019 de l’APEC, 67 % des entreprises de plus de 100 collaborateurs dans l’industrie ont embauché au moins un cadre au cours du premier trimestre 2019 et deux tiers de ces mêmes entreprises envisagent de recruter au moins un cadre le trimestre prochain.

Pour ce qui est des profils, les cadres de 5 à 10 ans d’expérience restent, de loin, la priorité des entreprises, puisque ces profils sont recherchés par 87 % d’entre elles. Néanmoins, les cadres un peu moins expérimentés sont également demandés dans les campagnes de recrutement : ainsi 8 entreprises sur 10 envisagent de se tourner vers des profils disposant d’une expérience de 1 à 5 ans et idem pour les jeunes diplômés. Il y a fort à parier qu’il s’agisse d’une stratégie pour répondre à la nécessité de recrutement des entreprises. Mais bien que la liste des profils recherchés par le secteur de l’industrie ne cesse donc de s’allonger, encore faut-il que les candidats soient au rendez-vous.

Afin de pallier cette situation, DEKRA Personnel, l’activité de travail temporaire et de recrutement de DEKRA, se met au service de ces entreprises en ouvrant ses bureaux en France sous la direction de M. Jérôme Gras. A l’écoute des candidats et des recruteurs, DEKRA Personnel a la particularité de proposer à la fois de l’intérim et des recrutements spécialisés pour répondre aux besoins très divers des acteurs de la branche industrielle. Un outil plus que bienvenu dans un milieu qui a cruellement besoin d’innovations dans les ressources humaines.

Vous souhaitez en savoir plus ?