Le 25 octobre 2016, le Comité Technique National des industries du Bâtiment et des Travaux Publics (CTN B) a adopté la recommandation R. 495. Établie par l’Assurance Maladie dans le cadre de ses missions de prévention des risques professionnels, elle annule et remplace ainsi la recommandation R. 459 du 11 octobre 2011. Le nouveau texte indispensable prévoit notamment l’installation progressive d’un accès motorisé pour l’ensemble des grues à tour entre le 1er janvier 2017 et le 1er janvier 2019. Dans le cadre de cette amélioration des conditions de travail des grutiers, le bruit et les variations thermiques devront aussi être mieux pris en compte.

Accès à la cabine : un impératif

L’ancienne recommandation R. 459 prévoyait la mise en place d’un accès motorisé lorsque la cabine de conduite de la grue nécessitait plus de 30 m d’ascension. La nouvelle recommandation R. 495 assouplie cet impératif, proposant une échéance progressive selon la hauteur de la cabine. Ainsi, au 1er janvier 2017, le monte-grutier est devenu impératif à partir de 50 m d’ascension. Les propriétaires ou loueurs de  grues à montage automatique (GAT) auront jusqu’au 1er janvier 2019 pour équiper d’un accès motorisé les cabines de conduite avec ascension de plus de 30 m.

Conséquences : les entreprises utilisant des GAT (en propre / ou en location) doivent se mettre en conformité au plus vite. Deux types de monte-grutiers peuvent être installés : dans le fût ou à l’extérieur mais solidaire du fût.

Ces nouvelles installations doivent faire l’objet, en tant qu’appareils de levage, d’un contrôle régulier afin de détecter toute anomalie. L’arrêté du 1er mars 2004 demande ainsi aux entreprises d’établir des vérifications lors de la mise (ou remise) en service de l’équipement, de façon périodique (semestrielle) mais également à la suite de réparations notoires (allongement de voies de roulement, réparation d’éléments mécano soudés, fissures…).

Les missions DEKRA Industrial dans le domaine des équipements de levage garantissent une sécurisation des personnes mais également la réduction des pannes et arrêts intempestifs impactant très lourdement la productivité des équipes.


Ambiance de travail : des préconisations

Parmi les recommandations Comité Technique National des industries du Bâtiment et des Travaux Publics, une meilleure prise en compte de l’ambiance de travail est également soulignée. En effet, le bruit et les variations thermiques sont des facteurs de dégradation des conditions de travail, accroissant la fatigue ou la tension du grutier. Le comité préconise donc à l’employeur de prendre toutes les mesures afin de permettre au grutier de travailler les vitres fermées et de maintenir une température inférieure à 25°C en période chaude et supérieure à 20°C en période froide. La mise en place d’une climatisation adaptée associée au chauffage de la cabine permet l’atteinte de ces objectifs.

Dans le cadre d’une démarche globale, DEKRA Industrial propose à ses clients un diagnostic et un traitement de la problématique de pénibilité au travail. Les grandes phases de cette démarche incluent : le diagnostic obligatoire de pénibilité au travail, l’analyse des situations de travail et emplois exposés aux facteurs de pénibilité et la construction de l’accord d’entreprise ou plan d’action (plan de prévention). DEKRA Industrial œuvre ainsi pour réduire la pénibilité au travail et préserver la santé des employés. 

En savoir plus 

- les équipements de levage
- la pénibilité au travail
- téléchargez la recommandation R. 495 : Amélioration des conditions de travail dans les grues à tour (source : Ameli.fr)

Vous souhaitez en savoir plus ?