Dépasser la simple réglementation que ce soit en matière environnementale ou sociétale permet à l’entreprise de s’ouvrir de nouveaux horizons. La démarche nécessite cependant un investissement de long terme pour porter ses fruits. Les grands groupes ont pris un net avantage dans ce domaine. Néanmoins des solutions existent pour permettre aux entreprises de taille plus modeste de profiter également de ce cycle vertueux.

En 2016, selon le Baromètre DEKRA de la prévention des risques, 30% des entreprises françaises ont réalisé leur reporting RSE. Un taux similaire à celui mis en avant, en 2008 par International Data Corporation (IDC) dans son étude sur l’excellence environnementale. Si la mise en place dans l’entreprise d’une réelle politique en la matière indique un certain niveau de maturité, elle n’est qu’une première étape vers la mise en place de systèmes d’amélioration continue et d’excellence environnementale. Concrètement, là où la RSE entend concilier performance environnementale et performance économique, l’excellence environnementale valide le fait que l’une est génératrice de l’autre.  


Le récent coup d’envoi du CDP (anciennenment Carbon disclosure project) 2017 qui a pour vocation de « noter » les entreprises du CAC 40 quant à leur performance environnementale et aux progrès accomplis en la matière d’une année à l’autre est symptomatique de l’écart qui s’est creusé dans ce domaine entre les grandes firmes cotées en bourse qui ont pleinement intégré le phénomène dans leur stratégie et les sociétés plus modestes qui bien souvent peinent à respecter leurs « simples » obligations réglementaires.


Faute de temps et de compétences en la matière, ces dernières n’ont pas les moyens de s’engager dans une réelle démarche  et en sont réduites à mener des actions éparses sans réelle stratégie. Or, s’engager vers l’excellence environnementale implique de revoir en profondeur son organisation. Les start-up en sont une parfaite illustration. En mettant le cycle de vie du produit au centre de leur organisation, elles ont enclenché un cercle vertueux qui transforme en profondeur les processus de l’entreprise aussi bien dans la façon de consommer que d’acheter. En améliorant les conditions de travail dans l’entreprise, en renforçant les échanges et en favorisant la prise d’initiatives, elles ont également permis de stimuler l’innovation, de renforcer l’esprit d’équipe et améliorer la réactivité. 


Etape préalable au processus d’amélioration continue, le changement dans le processus de fonctionnement de l’entreprise doit être l’antichambre d’un système de management permettant à l’entreprise de piloter ses performances grâce à des indicateurs pertinents et des outils d’amélioration continue (audits, actions de correction…). Selon l’étude IDC, en 2008, seules 5% des entreprises ont atteint ce stade, seul à même d’amener à l’excellence environnementale ! Une prouesse puisque l’organisme indique que moins de 1% des entreprises dans le monde y sont parvenues !


Spécialiste de la prévention, DEKRA Industrial accompagne les entreprises dans l’ensemble de leurs démarches en matière d’excellence environnementale. Partenaire du CDP, DEKRA Industrial bénéficie d’une parfaite visibilité sur les mécanismes capables d’améliorer l’efficacité de l’entreprise dans ce domaine quels que soient son secteur d’activité, sa taille ou son degré de maturité. Véritable état des lieux, le carnet de santé développé par DEKRA Industrial peut ainsi constituer, notamment pour les plus petites entreprises, une parfaite introduction à une démarche vertueuse vers l’excellence environnementale. Pour les entreprises plus avancées, DEKRA Industrial propose également des prestations d’accompagnement dans l’optique de la mise en place de systèmes de management mais aussi de recueils et de contrôles des données efficaces. 

Vous souhaitez en savoir plus ?