Leader mondial de la santé, Sanofi travaille main dans la main avec DEKRA sur de nombreux sites de la région Auvergne Rhône-Alpes. Retour sur une belle histoire qui a commencé voilà près de quinze ans.

Sanofi et DEKRA Industrial, c’est une longue histoire. Dans la région Auvergne Rhône-Alpes, c’est réellement en 2002 qu’elle a débutée avec des missions d’études de dangers, de sécurité des procédés, puis d’animation HSE, de coordination SPS et même de contrôle construction, et pour les sites de Marcy l’Etoile (69) et de Neuville-sur-Saône (69).

Menées avec succès ces interventions ont permis à l’activité HSE Grande Industrie Lyon de se voir ouvrir les portes d’autres sites de la célèbre entreprise pharmaceutique et notamment, en 2013, celles de l’unité de production de Vertolaye (63). Menée par Damien Specte, ingénieur HSE, la première opération consistait en une mission d’assistance technique en matière de sécurité des procédés, la seconde avait, quant à elle, pour objet la mise à jour de l’étude de dangers. Site de chimie fine à usage pharmaceutique, l’unité de Vertolaye fabrique plus de 70 principes actifs différents et met donc en oeuvre plus de 400 stades réactionnels (de type "batch"). Si on prend en considération le niveau de dangerosité des produits mis en oeuvre (toxiques, incompatibles…), on mesure mieux toute la complexité de réaliser cette étude. « Et encore, c’est sans compter sur les évolutions des ateliers », explique Damien.

Pour mener à bien cette mission, Damien travaille en étroite collaboration avec les équipes de Sanofi sur place mais également avec le pôle d’Expertise et de modélisations du groupe pharmaceutique. Menée pendant deux ans, cette étude identifie et caractérise les potentiels de dangers, propose une évaluation préliminaire des risques mais également le détail des phénomènes dangereux majeurs pouvant frapper le site. Un dernier élément particulièrement important puisque c’est lui qui synthétise ce travail de longue haleine en permettant d’évaluer les probabilités et la gravité potentielle de ces différents phénomènes et, ainsi, de définir l’acceptabilité du risque.

Vous souhaitez en savoir plus ?