Nous avons écrit un article plus récent sur ce sujet VOIR L'ARTICLE

Retrouvez notre analyse sur l'évolution des accidents du travail sur ces soixante dernières années.

graphique des accidents du travail
Évolution de l’indice de fréquence* et du nombre de travailleurs
Source : Statistiques nationales de sinistralité AT-MP, publications annuelles et bases nationales SGE-TAPR (CNAMTS)

*Définition : L’indice de fréquence est le nombre d’accidents du travail annuel pour 1 000 salariés en équivalent temps plein.

 

Accidents du travail : une baisse régulière…

En soixante ans, le nombre de salariés a augmenté de 119%. Dans le même temps, le nombre d’accidents a diminué de plus de 40% passant de plus d’un million en 1955 à 629 000 en 2014. Des chiffres sans équivoque mais qui deviennent encore plus parlant si on prend en compte l’indice de fréquence. Ce dernier, basé sur le nombre d’accidents du travail annuel pour 1 000 salariés en équivalent temps plein, permet de s’affranchir de la variabilité (en volume) de l’emploi et de comparer les années entre elles. En 1955, cet indice était de 118 ; en 2014, il n’était plus que de 34.

… de moins en moins rapide

Un résultat qu’il convient cependant de nuancer. En effet, depuis plusieurs années, la baisse est moins forte. Entre 1955 et 1985, par exemple, l’indice est passé de 118 à 54 (-54%) alors que, de 1985 à 2014, il est passé de 54 à 34 (-38%). Un ralentissement qui se confirme au cours des dix dernières années avec un indice de fréquence de 39,5 en 2004 et de 34 en 2014. La France est d’ailleurs l’un des pays de l’Union européenne où la baisse de l‘indice de fréquence est la plus lente sur la période 2000-2007 (-21% pour la France vs -33,5% pour l’Europe des 15).