enjeux

Chaque année, plusieurs accidents corporels sont constatés dans les cabines de bronzage UV. La moindre défaillance technique peut détériorer cet équipement coûteux mais surtout porter atteinte physiquement à l’utilisateur de la cabine. Depuis la création de cet équipement, les autorités ont imposé des règles spécifiques pour garantir le bon fonctionnement de cette installation et donc assurer la sécurité des personnes les utilisant.

obligations

L’exploitant(e) d’un salon de bronzage doit effectuer tous les deux ans, avant toute utilisation d'un nouvel appareil ou à la suite de l’ouverture d’un nouvel établissement, un contrôle technique par un organisme accrédité pour garantir la conformité de l’installation.

offre DEKRA

Acteur majeur de la prévention des risques en France, DEKRA Industrial met à votre disposition ses équipes pour la réalisation de la mission de contrôle concernant les établissements et appareils de bronzage UV. Le contrôle technique initial et périodique des appareils et des conditions d’utilisation des installations de bronzage utilisant des rayons ultraviolets porte sur 5 points pour le contrôle de l'établissement et 6 points pour le contrôle de l'appareil (dont la détermination du type UV par spectro-radiométrie) :

Contenu du contrôle d’un établissement mettant un appareil de bronzage à disposition du public

1° L’hygiène des locaux ;

2° La ventilation destinée à assurer le renouvellement d’air autour de l’appareil de bronzage ;

3° Les modalités de mise à disposition des lunettes;

4° Les avertissements sur les risques engendrés par une exposition aux UV;

5° La présence et le contenu des déclarations d’exploitation, de contrôle et de maintenance des appareils, formation du personnel, présence des notices des appareils.

Contenu du contrôle d’un appareil de bronzage

1° Un contrôle visuel général ;

2° Un contrôle de la sécurité mécanique ;

3° Un contrôle de la sécurité électrique ;

4° Un contrôle du fonctionnement de la minuterie ;

5° Un contrôle des messages d’avertissement ;

6° Des mesures des rayonnements émis par l’appareil, dans le respect des modalités de mesures définies au II de l’annexe 5 du présent arrêté. Lorsque les résultats du contrôle ne comportent pas de non-conformités, une attestation de contrôle délivre à l’exploitant. En cas de non-conformité mineure ou majeure constatée lors du contrôle, ces dernières figurent dans le rapport avec les délais de remise en conformité correspondant. En cas d’absence ou d’impossibilité de levée de non-conformité au-delà des délais prévus, la DDPP (ou DDCSPP) est informée de la non-levée des non-conformités.

missions

  • Contrôle des établissements et des appareils de bronzage UV

réglementation

  • Décret n°2013-1261 du 27 décembre 2013
  • Arrêté du 20 octobre 2014 relatif à la traçabilité des appareils de bronzage et fixant les modalités du contrôle de ces appareils et les conditions d’accréditation des organismes chargés du contrôle
  • Arrêté du 20 octobre 2014 relatif à l’information et aux avertissements destinés aux exploitants et aux utilisateurs d’appareils de bronzage
Vous souhaitez en savoir plus ?